IBS - Institut de Bijouterie de Saumur (la filière de formation en bijouterie, de la conception à la commercialisation)

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Les métiers

Métiers de la bijouterie : de la conception à la commercialisation

S’engager dans une formation en bijouterie, quelle que soit la spécialité choisie (bijouterie/joaillerie, orfèvrerie, sertissage, polissage, création/design, bronzerie, gemmologie, lapidairie, vente/conseil, responsable de magasin…) suppose les qualités suivantes :

  • Précision, minutie et patience
  • Goût pour l’esthétisme
  • Sensibilité artistique
  • Passion des bijoux
  • Bonne habileté manuelle
  • Sens des formes et des volumes
Débouchés professionnels

Débouchés professionnels en bijouterie

Depuis une dizaine d’années, la grande distribution, les maisons de luxe et de mode ont fait du bijou un accessoire indispensable, synonyme d’achat impulsif et non plus uniquement matrimonial. La conséquence : un élargissement du marché de la bijouterie, du volume de production et des débouchés professionnels du secteur.

Les métiers de la bijouterie peuvent être situés dans deux types de structures :

  • Dans des PME, pour une activité de vente et réparation de bijoux.

Les emplois se situent alors en tant qu’ouvrier salarié dans une entreprise, chef d’atelier ou artisan à son compte. Les pièces produites sont généralement uniques ou en petites séries.

  • Dans le secteur industriel.

Les bijoux ou objets sont alors fabriqués à grande échelle, et le travail se limite souvent à des tâches d’exécution.

 

Ces métiers peuvent s’exercer dans les secteurs de la bijouterie traditionnelle, de la haute ou petite joaillerie ou de la bijouterie fantaisie.

Chiffres clefs du secteur de la bijouterie

  • CA de la production française en bijouterie, joaillerie et orfèvrerie en 2010 : 1.709 millions d’Euros HT (+ 11 % par rapport à 2009)
  • Nombre d’entreprises du secteur en France en 2009 : 2854, dont 2002 en bijouterie-joaillerie, 761 en bijouterie, 42 en orfèvrerie.

Sources INSEE / Comité Francéclat

  • Salariés de la branche bijouterie en 2009 : 17 600.
  • Nombre de magasins d’horlogerie-bijouterie en 2009 : 4866
  • 93 % des entreprises de bijouterie comptent moins de 10 salariés.
  • 40 % des salariés travaillent dans des entreprises de 50 salariés et plus.

Source : Observatoire prospectif du commerce – 2010

 

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous