IBS - Institut de Bijouterie de Saumur (la filière de formation en bijouterie, de la conception à la commercialisation)

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Home

Tendances Acteurs

Lovisa, nouvelle chaîne de bijoux australienne à vouloir briller en France

 

Dans le secteur retail français, la marque Lovisa fait son entrée en ouvrant ses premiers magasins en France en 2018. Lovisa, sur le segment du bijou fantaisie et des accessoires, mise sur l’effet de nouveauté pour séduire les consommateurs tricolores. Avec une gamme de prix sensiblement équivalente à celle de Claire’s, Accessorize ou encore Moa, Lovisa cible les femmes de 25 à 45 ans et propose à la vente des articles moyen de gamme étiquetés, par exemple, entre 10 et 25 euros pour un collier.

Source : Fashion Network – 24/01/2019

 

MCGP va créer 150 emplois à Besançon

 

Fabricant pour les grandes maisons de la place Vendôme, MCGP confirme son implantation dans le Grand Besançon, dans un nouveau bâtiment de 7 000 m2. Avec ses trois sites, le groupe assure maîtriser l'ensemble des savoir-faire du secteur : GPAO, fonderie, usinage, polissage et sertissage. MCGP est en croissance et embauche. L'entreprise a annoncé la création de 150 emplois d'ici 5 ans, qui devraient s'ajouter aux 70 de Frank & Person. « L'outil de production sera à la hauteur des enjeux de la filière », indique Bruno Favier, directeur de Témis, dont l'équipe mobilise déjà l'UIMM, Pôle emploi et la région pour préparer les recrutements.

Source : Les Echos – 13/12/2018

Or du monde

OR DU MONDE : une start-up autofinancée qui a révolutionné le secteur de la joaillerie

 

Le bootstrap est l’acte de créer une entreprise sans argent ou du moins avec très peu d’argent. Mais cela ne signifie pas que les services ou produits proposés soient de mauvaises qualités. C’est d’ailleurs l’objectif de la société OR DU MONDE, à savoir devenir la joaillerie du meilleur rapport qualité prix.  Cette start-up autofinancée a révolutionné le secteur en devenant la première joaillerie verte. L’innovation ne passe pas seulement par les produits proposés, mais également par la manière dont ils ont été fabriqués. OR DU MONDE propose des bijoux authentiques fabriqués à la main. Les matières premières utilisées pour la conception de ces produits proviennent d’une production responsable et équitable. De plus, la start-up garantit la transparence. OR DU MONDE travaille avec des fabricants indépendants issus de pays respectant les droits de l’homme. La start-up veille également à limiter, voire à éliminer, leur impact environnemental.

Source : Hellobiz – 22/01/2019

Christofle remet le couvert


L'orfèvre veut remettre l'accent sur son cœur de métier, le travail du métal appliqué à toutes les occasions de partage et de convivialité, repas, cocktail, célébrations et aussi préparation culinaire. Comme Degrenne ou Puiforcat, Christofle va donc s'intéresser à l'office et la cuisine. Les accessoires de décoration seront recentrés sur la photographie (cadres connectés) et tout ce qui tourne autour de la lumière, « avec moins de chandeliers et plus de photophores ». Coté bijoux, diversification majeure depuis une dizaine d'années, on poursuit avec l'arrivée d'une ligne masculine et des accessoires porte-clés, pinces à billet, porte-cartes de visite et pour les femmes, des bijoux de sac, pince à cheveux... Mais la collection se recentre sur l'argent et sur les best sellers, ceux d'Andrée Putman en particulier. L'enfant devrait prendre de l'ampleur. Les objets seront modernisés et accompagneront les grandes étapes, anniversaires, communion, bar mitzvah, entrée au collège... ».

Source : Les Echos – 24/01/2019

Mellerio aux Galeries Lafayette Haussmann

 

Pour la première fois de son histoire, la maison de joaillerie Mellerio sort de ses murs. Elle va présenter une collection de bijoux aux Galeries Lafayette Haussmann. Dans un corner consacré, la collection Graphic sera notamment à l’honneur. Plus largement, la maison Mellerio prépare un déploiement à l’international pour soutenir son activité. A l’instar d’autres prestigieuses maisons de haute-joaillerie, elle souhaite se développer sur plusieurs marchés étrangers prometteurs. La maison est déjà présente au Japon et en Chine. Au cours de l’année à venir, elle compte encore diversifier ses points de vente en s’implantant sur le marché nord-américain.

Source : Les Carnets du luxe – 14/01/2019

Marbella Paris repense sa stratégie

 

Depuis un an, Marbella Paris a repensé sa stratégie autour de quatre piliers : Marbella Paris et ses bijoux de peau d'exception, plus rock et fashion ; M.Paris, marque soeur, distribuée en vente à domicile ; le renforcement de sa présence digitale ; un plus grand nombre de partenariats avec les grands comptes. Marbella Paris a également fait son entrée en 2018 aux Printemps de Lille, Paris, Rouen et Marseille avec des pop-up stores éphémères aux moments clés de l'année. Actuellement, l'atelier de Sailly-Laurette compte 15 salariés. Trois à six embauches supplémentaires devraient intervenir rapidement.  En 2020, Marbella Paris mise sur un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros. Vidéo

Source : Entreprises 80 - 01/02/19

1 Français sur 2 achète des articles de mode sur Internet
220 € : le budget annuel moyen en ligne (714 € en magasin)
17,2 % : part que les Français consacrent à leurs dépenses pour la mode sur Internet
Sources : Enquête KantarWorldpanel et IFM de septembre 2017 à septembre 2018 / Ouest France – 29/01/2019

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous