IBS - Institut de Bijouterie de Saumur (la filière de formation en bijouterie, de la conception à la commercialisation)

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Home

Tendances Acteurs

Diamants : le géant De Beers s'invite sur le marché des pierres synthétiques
De Beers, premier producteur minier, va commercialiser des diamants produits en laboratoire, commercialisés sous la marque de bijoux, Lightbox. Une nouvelle stratégie qui secoue le secteur. En effet, un diamant naturel d’1 carat se vend environ 8 000 dollars contre 4 000 dollars pour une pierre semblable fabriquée en laboratoire. De Beers indique, lui, qu'il vendrait la sienne 800 dollars. Le producteur entend ainsi « transformer » l'industrie du diamant synthétique. Les consommateurs, jeunes en particulier, « veulent un produit qu'ils ne trouvent pas : un bijou abordable, peut-être pas éternel mais parfait pour tout de suite ».

Le nouveau segment des pierres de synthèse représente entre 1 % et 10 % d'un marché mondial des diamants estimé à plus de 80 milliards de dollars.

Source : Les Echos – 07/06/2018

 

« Personnalisation et écoconception de l’objet, c’est ça, le luxe de demain »
BAUME, le nouveau-né du groupe Richemont, réinvente les codes du luxe en proposant une ligne de montres conçues dans le respect de l'environnement et personnalisables à souhait (2 000 variantes). La marque offre à ses utilisateurs une nouvelle expérience digitale dans le domaine de l'horlogerie : de nouveaux parcours clients ancrés dans l'innovation numérique et un processus de co-création avec le client grâce à un configurateur de représentation 3D pensé par la startup française Hapticmedia.

Un totem tactile a été lancé officiellement le 15 mai à Los Angeles. Il offre en temps réel des scénarios réalistes de customisation de montre. Une fois la personnalisation de celle-ci effectuée, l'utilisateur peut l'essayer grâce à une puce NFC capable d'offrir une expérience de réalité augmentée. Ce processus a été conçu par la startup française SmartPixels. 

Source : Les Clés de demain – 11/06/2018

 

24 Sèvres se lance dans le bijou fantaisie et la joaillerie fine

La plateforme de shopping en ligne 24 Sèvres, dédiée à la mode femme et à la beauté, ajoute à son offre la vente de bijoux fantaisie et de joaillerie fine. Treize marques au savoir-faire "made in France", parmi lesquelles des marques de créateurs indépendants, proposeront à partir du 14 juin prochain leurs créations, pour certains des pièces exclusives pour marquer le lancement de cette nouvelle offre de bijoux.

"Le lancement de cette catégorie répond à un réel intérêt et à une forte demande de nos clientes. Ces dernières années, le bijou est devenu un achat personnel et d'impulsion. Les femmes aiment s'acheter leurs propres pièces, elles sont un accessoire de mode à part entière", commente Maud Barrionuevo, directrice des achats de 24 Sèvres.

Source : Ladepeche.fr – 25/05/2018

 

Comment j’ai fait : « Ma TPE a séduit le leader chinois de la joaillerie »
Laetitia Le Maner a gagné un contrat auprès du n°1 de la joaillerie en Chine, Chow Tai Fook. La dirigeante de la petite agence de créativité et d’accompagnement à l’innovation Novam souhaitait se lancer à l’international. Bonjour Brand, organisme qui met en relation des designers français avec des industriels chinois via des forums, lui fait rencontrer le géant chinois pour la création d’une nouvelle gamme de bijoux. Sans aucune référence dans la joaillerie, elle fut retenue grâce à son profil industriel et technique. Elle disposa de 15 jours pour dessiner un cahier d’idées qui lui rapporta 12 000 euros et une médiatisation énorme. Le prix des pièces oscille entre 5 000 et 20 000 euros. Laetitia Le Maner pourrait collaborer à nouveau  avec Chow Tai Fook pour une collection grand public à plus grande échelle. En attendant, elle capitalise, avec son équipe, sur cette expérience et tente de se développer sur un autre secteur en Chine.

Source : Journal des entreprises - 04/2018

 

72 % des consommateurs ont peur que le commerce se déshumanise avec le développement des outils numériques et de l'I.A. (étude Havas Shopper) 
Source : Ladn.eu, 14/06/2018

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous