IBS - Institut de Bijouterie de Saumur (la filière de formation en bijouterie, de la conception à la commercialisation)

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Home

Tendances Commercialisation

Le boom du luxe chinois

 

Dans son rapport annuel, le cabinet de conseil Bain & Company indique que « le marché chinois des produits de luxe est en plein essor » et prévoit une croissance de 18 à 20 % en 2019. Le cabinet estime ainsi qu’en 2025, les consommateurs chinois « représenteront 45 % du marché mondial du luxe, avec la moitié de leurs achats de luxe effectués en Chine continentale ». Un bond en avant puisqu’en 2018, seuls 27 % des consommateurs chinois effectuaient leurs achats de produits de luxe en Chine – et 23 % en 2015. La montée en puissance de sa Génération Z explique cette nouvelle donne. Informée et prescriptrice, exigeante et versatile, cette nouvelle clientèle refuse de ressembler à ses parents et préfère la confidentialité d’une marque nationale aux standards mondiaux des grands acteurs du luxe.

Source : http://sous-titre.eu/le-boom-du-luxe-chinois/-23/09/2019

Huit points clés pour réussir son shop-in-the-shop
Un shop in shop (SiS) est un espace dans un point de vente qui est réservé à une autre enseigne. C'est un magasin dans un magasin. Le distributeur qui accueille cherche à capitaliser sur la notoriété d'une autre marque pour doper ses ventes. Les créations de shop-in-the-shop se multiplient. Fnac vient d'accueillir Nature & Découvertes. King Jouet mise sur Prénatal. Pour garantir le succès d'un SiS, les deux enseignes doivent être complémentaires et le modèle économique de la marque invitée doit supporter un partage de la marge. Les points clés pour réussir son shop-in-the-shop : le choix de l'emplacement qui doit être logique par rapport aux produits vendus, l'offre à agencer selon le choix des produits, l'ambiance (jouer sur les contrastes), le digital (écrans à ajouter selon la configuration), le mobilier (créer ou réutiliser), la caisse (mutualiser les lignes de caisse), la circulation (créer des allées plus larges), la signalétique (capitaliser sur l'enseigne accueillie).

Source : Libre-Service Actualités - 17/10/2019

boutique à l'essai

La boutique à l’essai réveille les centres-villes
Les boutiques à l’essai permettent de revitaliser les centres-villes. Ces baux temporaires présentent le double avantage d’occuper un local vide, et donc d’animer un lieu, tout en donnant les conditions favorables à un nouveau commerçant pour tester sa formule (loyer bas, aides, accompagnement, charges modérées, prêt à taux zéro). Il peut ainsi s’assurer qu’il y a un marché pour son offre avant d’investir sur le long terme…

Source : Le Journal du textile - 29/10/2019

pinterest

Pourquoi les petites entreprises devraient investir dans Pinterest ?
Que ce soit pour créer des liens avec les consommateurs, améliorer votre notoriété, développer votre activité ou découvrir de nouvelles idées, Pinterest est la plateforme idéale pour les petites entreprises.

Avec ses 300 millions d’utilisateurs mensuels dans le monde, Pinterest est devenu un incontournable des stratégies sociales media même pour les petites entreprises.

– 55 % des inscrits utilisent Pinterest pour effectuer des achats contre 12 % pour Facebook et Instagram

– 87 % des utilisateurs de Pinterest ont acheté quelque chose qu’ils avaient vu sur la plateforme

Source : Influenth.com – 25/10/2019

tendances 2021 Nelly Rodi

Cahier de tendances Les Influences 2021
Les prévisions des tendances 2021, réalisées par le cabinet Nelly Rodi à la demande de Francéclat, couvrent aussi les secteurs de l’horlogerie, de la bijouterie-joaillerie, de l’orfèvrerie et des arts de la table. Quatre grandes familles sont révélées :

Penser global et local : la fabrication et la production locales sont prônées

New Men : les hommes sont considérés comme les consommateurs de demain. Les créateurs organisent des défilés mixtes et imaginent des gammes de cosmétiques pour homme.

Eco-conscious pour une consommation vertueuse et éthique. Les fibres recyclées et des déchets transformés sont utilisés par les fabricants.

Excentrique et extraordinaire : la démesure est mise en lumière.

Quatre courants de fond sont également dégagés :

- Un profil de consommateur esthète, lucide et optimiste, qui mixe matériaux organiques et technologies, matières brutes et métaux précieux.

- Les hypersensibles ensuite sont concernés par les questions sociétales. Ces nouveaux romantiques sont excentriques, mêlent les cultures, aiment les fleurs, les mélanges et les formes voluptueuses.

- Le  pragmatique aventurier est un consommateur avisé souhaitant donner du sens à ses achats. Il recherche la modernité, le confort et l’aspect pratique. Il apprécie le savoir-faire et la tradition. Il est sensible au vrai et à l’essentiel. Il soutient les initiatives ultra-locales.

- Enfin, les flamboyants, séducteurs et exubérants, sont des consommateurs hédonistes, décomplexés, connectés, créatifs. Les atmosphères tropicales, les tissus luxueux, les intérieurs ergonomiques sont appréciés comme les paillettes, les coloris clinquants et la surabondance d’accessoires. La réussite sociale et professionnelle est prioritaire. Ils utilisent les réseaux sociaux pour la booster.

Source : L’OfficielHB – 11/2019

45,8 % des Français ont acheté au moins un produit de mode responsable en 2018 (éco-responsabilité, seconde main, production locale…).  Le manque d’information constitue le premier frein à l’achat d’une pièce de mode responsable bien avant le prix ou le style.
Source : L’Oeil de l’observatoire Cetelem (étude menée pour le salon de la mode Première Vision) – 10/2019

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous