IBS - Institut de Bijouterie de Saumur (la filière de formation en bijouterie, de la conception à la commercialisation)

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Home

Tendances Consommation

La bijouterie-joaillerie française a retrouvé tout son éclat
Boostés par la cote du luxe à la française, les ateliers de sous-traitants et des maisons de la place Vendôme embauchent et s'agrandissent. Les métiers les plus demandés par les ateliers de fabrication maison ou de sous-traitance des grandes maisons de la place Vendôme appartenant aux groupes Richemont, Kering ou LVMH sont ceux des bijoutiers joailliers en fabrication ou en création. Mais Michel Baldocchi, le directeur général de la Haute Ecole de joaillerie de Paris, rue du Louvre, voit aussi arriver des métiers nouveaux comme celui d'infographiste prototypiste. Il perçoit également une tension sur les métiers d'orfèvre, de lapidaire ou encore de glypticien - l'artisan qui taille ou sculpte les pierres précieuses. Aujourd’hui, le secteur compte 2 614 entreprises et n'a connu ni licenciement ni fermeture d'atelier, assure l'UFBJOP. Et la croissance devrait être encore meilleure pour 2018, estiment les experts. L'envolée la plus spectaculaire, qui tire la production française, est celle de l'export : entre 2007 et 2017, les ventes hors France sont passées de 1,8 milliard à 5,3 milliards d'euros. Des chiffres qui s'expliquent par les mouvements importants d'importation-réexportation des grossistes et des grandes marques, et par le niveau très haut de gamme des produits. Portées par cette embellie du luxe français, certaines maisons de la place Vendôme investissent dans leurs propres ateliers. 

Source : Les Echos – 13/12/2018

Comment les tendances vont-elles façonner les bijoux de demain ?

 

Le cahier de tendances Influences du Comité Francéclat met en lumière quatre familles de consommatrices :

Magnetic : les consommateurs « techno-rêveurs » = bijoux aux formes, matières et couleurs qualifiés de « futuristes romantiques » (connectivité, technologie, innovation, transparence, légèreté)

Ride : femmes affirmées, « héroïques » = bijoux chics reprenant le thème équestre  (bride, sangle, selle, maille, chaîne). Design classique, matière noble.

Sassy : consommatrices esthètes = bijoux d’apparat (glamour, fraîcheur, pastel, métal)

- Native : femmes chamanes = bijoux travaillés dans des matériaux bruts, métal bosselés, coloris naturels, formes symboliques. Bijoux bien-être/talismans.

Source : Le Journal du textile – 13/11/2018

Diamants : le nouvel engouement pour les bijoux pavés

 

Marques et créateurs renouvellent les pavages de minuscules diamants pour faire ressortir le design et l’ergonomie de leurs pièces - astuce de joaillier pour obtenir plus d’éclat-. Grâce à la juxtaposition de diamants microscopiques, le motif prend tout de suite mieux la lumière, mais sans l’opulence ni l’ostentation des gros carats. De nombreux jeunes créateurs mettent en valeur leur design inventif grâce au micropavage (Amélie Huynh,  Charlotte Chesnais, Tatiana Verstraeten, Ana Khouri, Marie Poniatowski, …). Cet engouement pour les bijoux pavés se mesure surtout à la multitude de puces d’oreilles, minicréoles et autres charms scintillants qui ont envahi le marché d’une joaillerie autoproclamée rock et précieuse, abordable et quotidienne. « Ces bijoux restent un bon moyen pour nos clientes de s’offrir des diamants sans casser leur tirelire », souligne Anne ­Bougon-Scélo, fondatrice de la marque Ofée, dont la gamme singulière oscille entre 500 et 5000  euros et s’anime souvent de minidiamants.

Source : Madame.lefigaro.fr – 31/01/2019

Pola Zag

Les 12 créateurs qui vont faire les tendances bijoux en 2019

 

Zoom sur cette nouvelle vague de talents dont le nom va assurément résonner en 2019 :

- les ear cuffs Sphere d’Alan Crocetti

- la bague Silk de Pola Zag (photo), entre sculpture et fooding

- les boucles d'oreilles spirales d’Emmanuel Tarpin

- les bagues pampilles de Ryan Storer

- les bracelets de main d’Anne Manns

- les boucles d’oreilles Arco de Sybille von Munster

- Les boucles d'oreilles Swirl de Stvdio

- Les boucles d'oreilles Leticia, en cuivre de Paula Mendoza x Cano

- les boucles d'oreilles 80's cœur de Laruicci

- les boucles d'oreilles en bois à clipper de Jenny Sweetnam (Touch)

- Les bagues Dame Phantom en or et diamants taille baguette de Hoorsenbuhs

- les boucles d'oreilles asymétriques en perles torsadées de Scho Jewery

Source : Madame.lefigaro.fr - 16/12/2018

Comment satisfaire son client en 2030 ?

 

Les Scenarii 2030 du R3ilab ont mis en avant un consommateur qui peut-être défini par quatre adjectifs forts : impatient, créatif, humain et citoyen. Le futur client est effectivement à la recherche d’immédiateté. On assiste également à une montée en puissance de l’expression de l’opinion du consommateur sur ses achats. Plus largement, on assistera à la volonté de participer, notamment au processus créatif – sans remplacer le créateur – l’envie de dire son mot, d’être associé pour une personnalisation aboutie du produit. Les notions d’approvisionnement et de logistique, de production industrielle de proximité, de business models à adapter, seront donc centrales. Par ailleurs, la valorisation de l’humain pourrait prendre plusieurs facettes (intérêt croissant pour les savoir-faire et l’origine des produits : une quête de sens de la part du consommateur). Ensuite, demain, la création de valeur sera liée au produit mais passera surtout par les services. Enfin, l’émergence d’une « dé »consommation (recyclage, seconde main, occasion) face à l’hyperconsommation aujourd’hui questionne sur le client de demain soucieux de développement durable, de transparence et de traçabilité. Finalement, le client citoyen de demain sera partagé entre consommation responsable et désir de nouveauté.

Source : Le Journal du textile – 18/12/2018

Les bijoutiers-horlogers installés en ville continuent à perdre du terrain (- 4 %), dans les centres commerciaux, les boutiques perdent 2 %. La surprise vient de la vente à distance qui affiche une année record : + 12 %
Source : L’officiel HBJO - chiffres clés 2018 – 03/2019

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous