IBS - Institut de Bijouterie de Saumur (la filière de formation en bijouterie, de la conception à la commercialisation)

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Home
21/04/2020

Le Bijou, du confinement à l’évasion

Les Etrusques, au 1er millénaire avant J .C., puis les Romains, portaient un pendentif, appelé « bulla » (en or pour les riches, en cuir pour les pauvres) rempli d’amulettes protectrices pour écarter et se protéger des mauvais esprits. La « bulla » était portée par les enfants nés libres. Les garçons l'enlevaient lorsqu'ils atteignaient 17 ans et les filles lors de leurs noces !

 

Dès le XIIe siècle, on a cherché à « enfermer » des onguents parfumés, auxquels on prêtait des vertus prophylactiques et/ou curatives (voire aphrodisiaques !) dans un type de bijou nommé au XVIe siècle « pomander ». Moyen aussi de « changer » l’air et de respirer les fragrances quand les mauvaises odeurs dominaient.

 

Emprisonnement de moi, de nous, nous voilà contraints à « l’attestation de déplacement dérogatoire » ! Alors, en attendant de pouvoir se déplacer librement et, enfin, de pouvoir nous retrouver ; A notre besoin « d’air libre » et parce que chaque individu cultive le désir d’espace, un petit bijou XVIIIe qui commémorait la naissance des montgolfières. Un bijou qui parle d’esprit de liberté ; de rêve de voler et de se mouvoir au gré du vent et de l’immensité.

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous