Formation et digital, et maintenant ?

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Gemmologie

Formation et digital, et maintenant ?

Formation et digital, et maintenant ?

26 juin 2020

Des contraintes naissent de nouvelles compétences : c’est une des leçons que nous pouvons tirer de l’épisode du confinement que nous venons de traverser. Tous, équipe enseignante comme apprenants avons bousculé nos méthodes et trouvé de nouvelles ressources pour continuer d’apprendre. A l'issue de cette période de continuité pédagogique à distance, il est probable que beaucoup de réticences à l'usage du digital seront levées.

Ce fut tout d’abord un temps propice à la formation aux outils digitaux, grâce à la quinzaine d’ateliers-formation hebdomadaires mis en place par le pôle pédagogie de la CCI à destination de ses formateurs.

 

Laurence DIOUF, formatrice en mathématiques-sciences témoigne : « Cela m’a permis de comprendre et de consolider certaines connaissances informatiques et également de revoir la structure de mes cours pour la rentrée prochaine. Les ateliers que j’ai le plus aimés sont « Movie Maker » et « Teams », mais beaucoup d’autres étaient également intéressants au niveau de l’apport de nouvelles connaissances. »

 

Cette période a pour de nombreux formateurs été « passionnante mais très prenante », comme l’exprime Sophie BIARDEAU, formatrice en histoire de l’art et du bijou en terme de travail pédagogique.  C’est loin d’être une parenthèse refermée : certains exercices complèteront la pratique, comme les analyses de fabrication demandées aux apprenants en BMA 1ère année par Rémy BONNEAU, formateur en bijouterie-joaillerie et accentueront l’individualisation ses exercices.

 

Face aux craintes suscitées par « l’absence » imposée par le virtuel, la réaction globalement positive dans les échanges pendant le confinement a été une bonne surprise pour les formateurs. Les apprenants eux aussi ont globalement joué le jeu de cette formation à distance.  Ils ont acquis de nouvelles compétences liées à l’utilisation du digital et se sont montrés réceptifs à l’utilisation d’outils pédagogiques digitaux tels que les quizz ou les vidéos. Certains formateurs ont également pu vérifier lors du retour de certains des groupes au CFA en juin que les connaissances abordées en distanciel étaient pour la majorité acquises.

 

Le bémol majeur d’un suivi de travail en distanciel est qu’il est difficile d’obtenir une participation à 100% et d’assurer un suivi égal de l’ensemble des apprenants.  De quoi motiver apprenants et formateurs à se retrouver en nos murs.

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous