Un peu, beaucoup, passionnément gemmologie !

Créateur de talents du CAP au BAC+2

Menu
Gemmologie

Un peu, beaucoup, passionnément gemmologie !

Un peu, beaucoup, passionnément gemmologie !

30 sept. 2020

Le 28 septembre dernier, l’Institut de Bijouterie de Saumur accueillait en son sein une jolie manifestation pour fêter, et la gemmologie, et le départ à la retraite de M. Christophe Lamiraud qui fut ici professeur durant plus de 31 ans.

Le 28 septembre dernier, l’Institut de Bijouterie de Saumur accueillait en son sein une jolie manifestation pour fêter, et la gemmologie, et le départ à la retraite de M. Christophe Lamiraud qui fut ici professeur durant plus de 31 ans.

 

Nous avons ainsi pu voyager de Saumur à la Tanzanie, en passant par le Sri Lanka, pays dont le sous-sol recèle des trésors bien connus des gemmologues. Pour l’occasion ami(e)s de l’IBS et ancien(e)s élèves de l’école et du BP Gemmologue avaient fait le déplacement. Nous avons visité les plus belles places joaillères : de Paris à Londres, en passant par Genève. C’est David Bacher qui a ouvert le bal en nous présentant sa maison – Bachet Joaillerie – dans laquelle il développe des modèles autour des diamants incolores et noirs. C’est ensuite Florian Le Goff, ancien élève, qui nous a emmené à la découverte de la Tanzanie et des gisements de grenats. Cette pierre, souvent connue dans sa version rouge et peu onéreuse, peut en réalité atteindre plusieurs milliers d’euros au carat. Les joailliers créateurs et les grandes maisons sont désormais amoureux de cette pierre qui offre une large palette de couleurs et une quasi absence de traitement. De quoi sortir des grands classiques que sont le saphir, le diamant et le rubis pour offrir de belles possibilités aux clients qui veulent se démarquer.

 

Après cette première matinée d’échange, le public n’ayant pas été avare de questions, il était largement temps d’aller déjeuner. Rendez-vous était pris au Relais d’Alsace de Saumur. Une soixantaine de convives s’y sont retrouvés dans une ambiance joyeuse. Rires, souvenirs et blagues gemmologiques ont rythmé ce déjeuner placé sous le signe de l’amitié et de la passion de ces drôles de cailloux qui font briller les yeux des grands comme des plus petits.

 

Un café plus tard, nous voilà de nouveau dans l’amphithéâtre de l’IBS pour écouter une jeune diplômée du BP Gemmo – Juliette Leys – venue nous parler des points communs entre les tanzanites et les grenats tsavorites, ces pierres vertes inconnues il y a quelques années et qui s’affichent désormais dans des créations joaillières audacieuses et spectaculaires. Découvertes à la fin des années 60 dans le parc Tsavo au Kenya, elles ont su s’imposer avec brio dans la joaillerie du XXIe siècle. C’est avec Raphaël Griffon que nous avons terminé ce très beau rendez-vous. Le joaillier nantais, désormais à la tête de la joaillerie familiale créée par son père, a pu visiter les fameux gisements de tsavorites et réaliser un très beau film documentaire sur le sujet. Ce fut l’occasion de s’évader encore un peu plus. Car rêver est le propre des joailliers et des gemmologues : avec des matériaux aux couleurs spectaculaires et aux provenances exotiques, ils repoussent toujours plus loin les limites de l’imaginaire.

 

Quelques discours d’amis ont conclu cette jolie journée qui voyait la fin de carrière de M. Lamiraud à l’Institut de Bijouterie de Saumur. L’école accueille Marie Chabrol, ancienne élève de Christophe, qui prend la suite après une vie professionnelle parisienne dans la haute joaillerie.

Vous souhaitez plus d'infos ?

ibs@maineetloire.cci.fr -  Tél 02 41 83 53 93 Contactez-nous