IBS – institut de bijouterie de Saumur (Accueil)

Formation en bijouterie - joaillerie à l'institut de bijouterie de Saumur

Imprimer Plan du site Contact
Facebook
IBS in English - IBS en anglais

Mise à jour le : 10/12/2014

Accueil Les métiers Bijoutier-joaillier

Le métier de bijoutier-joaillier

Le métier de bijoutier-joaillier
Les activités de bijouterie et de joaillerie se recouvrent, le métal et la pierre étant souvent associés dans le montage d’un bijou. Alors que le bijoutier magnifie les métaux précieux (or, argent, platine,…), le joaillier crée et prépare les montures en métal pour mettre en valeur des pierres précieuses ou des perles. Le bijoutier-joaillier est également amené à réparer ou transformer les bijoux.

 

Avant de créer un bijou, le bijoutier-joaillier, en concertation avec le client, peut concevoir et dessiner le bijou puis en donner une estimation financière. Il passe ensuite à la fabrication : fonte des métaux, laminage et transformation du métal en plaque et/ou en fil, découpage, mise en forme par emboutissage, forgeage et par pliage, assemblage des éléments par brasure,…

 

Il peut également être amené à réaliser une maquette en cire à l’échelle réelle qui est ensuite coulée en métal selon le procédé de la fonte à cire perdue.

 

Après avoir déterminé l’emplacement des pierres, il procède au perçage et au fraisage.

 

Il termine son bijou par un travail de finition et de polissage.

 

Les outils utilisés par le bijoutier-joaillier sont des pinces, mandrins, triboulets, bocfil, marteaux, limes, cabrons,…

 

En tant qu’artisan, le bijoutier-joaillier doit savoir imaginer ses propres créations. Il doit rester à l’écoute des tendances du marché. Il doit également posséder des aptitudes commerciales afin de fidéliser et développer une clientèle.

Témoignage

Jérôme BONNEVILLE, joaillier-gemmologue, Meilleur Ouvrier de France

 

« Le métier de bijoutier - joaillier, est un métier complet : il faut être créatif, rigoureux, avoir le sens de l’esthétisme et des proportions, le goût de la perfection.


La maitrise du geste, des techniques, d’un savoir-faire m’a été transmise par des maîtres d’apprentissage exigeants. La pratique du sertissage est recommandée pour comprendre et bien préparer le futur bijou pour le sertisseur. Savoir écouter et comprendre le client pour lui proposer ce qui lui correspond est aussi une qualité essentielle.


La connaissance des pierres précieuses permet d’apporter d’autres couleurs, de créer des pièces uniques et de personnaliser le bijou. La gemmologie est indissociable du métier de bijoutier - joaillier ; l’essence même du métier étant de mettre en valeur les gemmes. »

Quelles formations mènent à ce métier ?