L’écho des Alumni, épisode 4

La vie à l'IBS

L’écho des Alumni, épisode 4

Rencontre avec Samuel Boissinot

1- Bonjour Samuel, peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

Bonjour à tous, j’ai 38 ans, je suis originaire du Poitou-Charentes et j’habite actuellement sur la Côte d’Azur depuis 12 ans.

2- Que fais-tu actuellement et où travailles-tu ?

Je suis actuellement à mon compte. Je travaille seul en tant que joaillier, gemmologue et lapidaire.

Ma société s’appelle LUXMY Joaillerie.

3- Si on veut travailler avec toi, on peut ? Comment te trouve-t-on ?

Oui je travaille avec tous les particuliers, et également pour les professionnels du métier uniquement pour le travail de lapidaire.

Vous pouvez me rencontrer sur rendez-vous à Monaco et suivre un peu mon travail sur Instagram : @luxmy_gems_jewelry

4- Quel a été ton parcours depuis l’apprentissage ?

J’ai commencé en 1999 avec un CAP métaux précieux option bijouterie (3 ans), suivi d’une Mention Complémentaire en Joaillerie (1 an), suivie d’une Mention Complémentaire en gemmologie (1 an), ensuite un BP gemmologue (2 ans). Tout ça fait en alternance entre l’école de Saumur et mon patron à Poitiers (Bijouterie Landreau).

En 2006, j’ai décidé de partir à l’étranger continuer de me former en gemmologie, pour être au cœur des places de marché et du terrain (les mines). J’ai choisi l’AG program de l’AIGS (formation complète en 6 mois).

Puis je suis resté 3 ans à Bangkok en tant que négociant en pierres précieuses à mon compte.

En 2009, je suis revenu en France en tant que chef d’atelier pour une bijouterie à Soissons.

En 2010, je suis venu à Beausoleil (frontière avec Monaco) pour un autre poste de chef d’atelier dans une joaillerie.

En 2015, j’ai décidé de travailler uniquement à mon compte en tant que joaillier, gemmologue et lapidaire.

5- Quels souvenirs gardes-tu de Saumur ?

Je garde un excellent souvenir de mes 7 ans passés à Saumur pour la partie école de ma formation en alternance, l’ambiance était vraiment géniale ! Les professeurs étaient très compétents tout en étant « cools ». Ce furent certainement les meilleures années de ma jeunesse 😊 !

6- Si c’était à refaire, tu signes ?

Bien sûr je signe à nouveau sans hésiter et je recommande à toute personne voulant se lancer dans ces métiers autour de la joaillerie de le faire avec une formation en alternance. C’est vraiment l’idéal pour avoir l’expérience professionnelle et scolaire en même temps.

7- Un conseil pour les jeunes qui entrent dans le métier ?

Le conseil pour bien démarrer est écrit dans la réponse à la question précédente, ensuite il ne faut pas craindre de bouger dans différentes entreprises, dans différentes régions et pays pour emmagasiner un maximum d’expériences.

Institut Bijouterie de Saumur – CCI
Institut Bijouterie de Saumur – CCI
Taille de la police